Stemonitales T. Macbr.
Stemonitidacea Fr.

Amaurochaete atra (Alb. & Schwein.) Rostaf. 

Deux récoltes effectuées à quelques jours d’intervalle vous sont présentées : BW3146 en date du 20.09.2019 et BW3156 en date du 24.09.2019.

BW3146 – 20.09.2019

Aethalium : plus ou moins globuleux, estimé à 6 cm de diamètre. Nous avons observé cette espèce le 16.09.2019, elle était immature, luisante, et malheureusement nous ne l’avons pas photographiée. Revenu sur place le 20.09.2019, nous avons constaté qu’elle était non seulement parvenue à maturité, mais également déjà dégradée malgré l’absence d’intempérie : il n’en restait qu’une masse de spores très foncées contenant quelques débris de capillitium.

A_comata_1 A_comata_2

Les éléments macroscopiques en mauvais état ne permettaient plus à ce stade de différencier les espèces entre A. atra, A. comata et A. tubulina.

Nous avons observé les éléments microscopiques :

Capillitium : brins assez rigides, foncés, aux extrémités plus claires et fourchues, mais difficiles à mettre en évidence au milieu de la masse abondante des spores.

A_comata_cap

Michel Poulain donne la description suivante  : « pseudocapillitium brun foncé à noir, constitué de bandes rigides dressés en éventail à partir de la base, ramifiés de filaments fins anastomosés çà et là » (Poulain & al., 2011). Nous n'avons pas pu vérifier le type d'attachement du capillitium.

Spores : 12 à 13 µm, foncées avec un côté plus clair, verruqueuses à verrues très prononcées, presque spinuleuses.

A_comata_spores2

spores x 1000

Les spores étaient conformes à la description donnée pour A. atra. mais ce n’est qu’avec l’observation d’un nouvel exemplaire mieux constitué (voir ci-dessous) que nous avons pu déterminer nos récoltes Amauracaete atra (Alb. & Schwein.) Rostaf.

--------------------------

BW3156 – 24.09.2019

Aethalium : immature de couleur rose, constitué de plusieurs coussinets agglomérés, boursouflé, allongé, environ 10 cm x 3 à 4 cm. L’observation à la loupe montre le détail des sporocarpes agglomérés. Les photos ci-dessous ont été prises in situ à 15h36.

Amourachante atra 1

Amaurachete atra 2
Détail de la surface à 15h36

Nous avons prélevé environ un tiers du spécimen :

Ama échant 1

Il a très rapidement évolué, la photo ci-dessous a été prise à 19h. On y voit distinctement le cortex parcouru de lignes claires qui forment un dessin régulier, la couleur noire est donnée par la maturation des spores.

Ama échant 2
L'échantillon à 19h.

 Ama échant 3
Détail de la surface à 20h, toujours le même jour 24.09.2019.

Et ci-dessous le 27.09.2019, l’exemplaire est à présent complètement mature et le cortex a commencé à se fragmenter :

Ama échant 4

 

La surface intérieure du cortex est ornée de verrues et de fins débris du capillitium.

Ama cortex
x 1000

Capillitium :

Aspect macroscopique :
filaments noirs, formant un réseau aux nœuds parfois élargis, ces derniers d’apparence brillante sous un éclairage de leds (loupe ou APN) ; faiblement attachés à l’hypothalle, ils se détachent lorsque nous soufflons les spores et nous n’avons pas pu observer le point d’attache ; également pas de columelle observée.

Ama cap 1

Aspect microscopique :

filaments aplatis, brun foncé, très rigides, formant par endroit un filet résistant. Par résistant nous signifions qu’il a pu être manipulé dans l’alcool pour enlever les spores et diverses impuretés (débris ligneux, gouttes de résine, élytres de petits coléoptères) sans qu’il se brise.

Ama cap 2
x 100

Ama cap 4
x 400

Spores : brun foncé avec un côté plus clair, 13 à 14 µm, spinuleuses.

Ama spores
spores x 1000

Habitat, récoltes associées : à la base d’un pin sylvestre sec sur pied ayant perdu partiellement son écorce, tourbière de l’étang de Hanau. L’espèce se développait sur les bryophytes et dans les interstices de l’écorce subsistante.

Observations :  
Ces récoltes sont les seules que nous ayons faites à la date du 26.09 .2019. L’espèce semble peu commune mais largement distribuée, le site du GBIF en mentionne 474 occurrences à la date du 01.06.2020.

Contenu : Bernard Woerly - Développement du site : Sylvain Ard