Trichiales T. Macbr.
Dianemataceae
T. Macbr.

Calomyxa metallica (Berk.) Nieuwl.
BW3190 – 09/10/2019

Cal_metal1

 

Sporocarpes : sessiles, globuleux, de diamètre 0,2 à 0,6 mm, irisés ou beige à reflets métalliques.

Péridium : iridescent en lumière incidente, hyalin en lumière transmise.

Capillitium : très élastique, constitué de filaments flexueux, couverts de petites verrues alignées, 2 µm d’épaisseur.

Cal_met_cap
Capillitium et spores X 1000

 Spores : 12 µm, finement spinuleuses, grises en masse, plus claires en lumière transmise.

 

Cal_met_spores2 Cal_met_spores1

Spores x 1000

Habitat, récoltes associées : sur écorce de chêne sessile vivant, mis en culture en chambre humide le 25.09.2019, 3 sporocarpes obtenus le 09.10.2019. Le prélèvement a été réalisé lors d’un inventaire mycologique effectué pour l’ONF dans la Réserve intégrale du Hengstberg en forêt domaniale d’Ingwiller. D’autres espèces sont apparues sur le même substrat, Arcyria cinerea, A. pomiformis, Comatricha nigra et Macbrideola cornea
Calomyxa metallica semble relativement rare, nous n’en avons que 3 récoltes pour les Vosges du Nord, mais ubiquiste, nous l'avons obtenue sur des susbtrats très variés en provenance de régions très diverses.


Observations : nous avons remarqué que selon le réglage du diaphragme du microscope, les filaments du capillitium et les spores peuvent avoir des reflets jaunes, non visibles sous la loupe binoculaire où ces éléments apparaissent gris clair. Dans la description de sa récolte MM5407 (Poulain & al. 2011, p. 87), Marianne Meyer observe une évolution de la sporée vers le jaune ochracé terne avec le temps.

Contenu : Bernard Woerly - Développement du site : Sylvain Ard