Trichiales T. Macbr.
Trichiaceae Chevall.

 

Trichia nivicola Kuhnt
BW2812 – 19.04.2018

BW2812_T_NIV1

Plasmodiocarpes : quelques exemplaires en petits groupes, allongés, vermiformes, de 1 à 2 mm de long pour 0,5 mm de large, brun terne.

BW2812_T_NIV2

Péridium : membraneux, recouvert de matières amorphes constituant une couche externe.

Capillitium : élatères jaunes, 3 à 4 µm de large, avec des renflements et des pointes courtes parfois terminées par des excroissances.

BW2812_T_NIV_CAP
Capillitium X 1000

Spores : jaune vif, finement et densément verruqueuses, avec un côté plus clair évident correspondant à un large pore germinatif ; 12 à 13 µm.

BW2812_T_NIV_SPORES1 BW2812_T_NIV_SPORES2

Spores x 1000

Habitat, récoltes associées : la récolte décrite a été effectuée sur bois mort près de la neige fondante, au lieu dit « Le Fuguier » à La Bathie (73). Lamproderma pseudomaculatum et T. sordida se trouvaient à proximité immédiate.

Observations :
- nous n’avons qu’une seule récolte de T. nivicola. Cette espèce n’est répertoriée ni sur le site du GBIF ni sur Discover Life.
- elle a été créée en 2006 en temps que forme de T. contorta par A. Kuhnt et publiée sans diagnose latine (KUHNT, 2006). Ce même auteur l’a récemment élevée au rang d’espèce (KUHNT, 2019). Elle se différencie de T. contorta par ses spores, à la coloration bitonale et au pore germinatif évidents.

 

Contenu : Bernard Woerly - Développement du site : Sylvain Ard