Français Allemand

Hemitrichia pardina (Minataka) Ing
BW1053 – 06.11.2010

Hemitrichia pardina

Sporocarpes : stipité, 0,6 à 0,7 mm de haut, blanc crème en début de maturation, beige foncé à brun-orange à maturité complète, puis jaune en séchant.

Stipe : 0,3 à 0,5 mm, longueur légèrement supérieure au diamètre du sporocyste, généralement droit, brun rougeâtre.

Sporocystes : globuleux, 0,2 à 0,3 mm de diamètre, jaunes, ornés de verrues brun foncé proéminentes, éparses et irrégulièrement disposées, base parfois entièrement brune.

Péridium : double constitué par une membrane interne fine, translucide, recouverte d’une fine couche cartilagineuse avec des amas bruns formant des verrues contrastées.

Capillitium : élastique, constitué d’élatères de couleur jaune intense, 1,5 à 2 µm, avec de rares épaississement (-> 7 µm), ornés d’aiguillons pouvant atteindre 2 µm.

Spores : sporée en masse jaune, concolore au capillitium ; spores plus claires, légèrement ovales, 8 à 10 µm, finement, densément et régulièrement verruqueuses.

H pardina spores
Spores et capillitium x 1000

Habitat, récoltes associées : l’espèce décrite a été obtenue en chambre humide sur du crottin de cheval récolté le 02/10/2017 dans un pré à Bannstein, 57 Eguelshardt. La venue des sporocarpes s’est étalée du 06/11/2010 au 25/12/2010, 96 spécimens sont apparus. En mars 2011 la mise en culture de crottin du même cheval a produit plus d’une soixantaine de sporocarpes .

Observations : originale par sa forme de « Morgenstern » de combat moyenâgeuse, cette espèce est peu répertoriée dans la littérature, sans doute peu observée à cause de sa très petite taille. Sa découverte en Moselle a fait l’objet d’une publication (GROBELNY A., WOERLY B., 2010).

 

 

Contenu : Bernard Woerly - Développement du site : Sylvain Ard