L’herbier de Yves Renaud (1926 - 2018)

Nous n’avons pas connu Yves Renaud. Nos chemins ne se sont malheureusement pas croisés avant son décès en 2018.

Aussi les éléments qui vont suivre nous sont parvenus grâce à sa fille Evelyne Scheibert – Renaud ainsi que Marc Lilbert de la Société Lorraine de Mycologie (S.L.M.). Nous les en remercions vivement.

D’abord mycologue, Yves a étudié les myxomycètes au sein de la S.L.M. dont il était membre actif depuis 1969. Il a participé plusieurs fois aux rencontres organisées par Marianne Meyer autour des espèces nivales, et constitué au fil des années un herbier avec de nombreuses espèces en provenance de tous les continents, certaines illustrées par des dessins à l’encre de chine très précis et très esthétiques. Grand collectionneur, philatéliste entre autres passions, Yves a aussi fabriqué quelques maquettes de myxomycètes, et dialogué avec des amis de tous horizons, notamment R.L. Critchfield aux Etats Unis ; plusieurs spécimens de son herbier proviennent d’échanges avec ce dernier.

Cet herbier que nous a légué Evelyne Scheibert-Renaud est remarquable à plus d’un titre.

Le nombre d’échantillons qu’il contient : environ 1400 boites  sont regroupées dans 12 mallettes de rangement, leur dénombrement n’est pas terminé au moment où nous écrivons. Bien entendu, il n’y a pas un nombre équivalant d’espèces, plusieurs de ces boites contiennent des récoltes identiques, mais d’origine géographique différente. Pour mémoire, on recense actuellement environ 1000 espèces de myxomycètes au niveau planétaire.

Une mallette de rangement contient environ 110 boites Malette-Yves

Le nombre d’espèces : il est difficile à estimer, mais nous pouvons nous attendre à une grande diversité ; quelques inscriptions annoncent des récoltes effectuées sur plusieurs continents, Europe et Amérique du Nord essentiellement, et dans des environnements variés, forêts de plaine ou proximité de la neige en montagne.

Les boites en elles-mêmes : hétéroclites, adaptées à la taille des échantillons, elles sont aussi nombreuses à avoir été réalisées artisanalement par Yves en personne, afin d’adapter de manière optimale leur format au contenu.

Boite Exemple d’une boite contenant Cribraria argillacea, échantillon légué le 31.10.1984 à Yves Renaud par R.L. Critchfield.
 

 

 

 

Le contenu de la boite 4033 : Cribraria argillacea

 

C-argillacea-Yves

 

Les renseignements accompagnant habituellement les récoltes sont finement inscrits à la main sur la plupart des boites. Ils ne sont malheureusement pas consignés dans un document unique, et la constitution d’une base de données est le premier travail que nous avons entrepris depuis que l’herbier est en notre possession. Il est toujours en cours au moment où nous écrivons (01.06.2020). Certaines boites n’ont pas de numéro, ou pas de date, ni d’indication géographique, mais il s’agit souvent dans ce cas d’espèces communes.

Par contre, chose peu fréquente, de remarquables dessins à l’encre de chine illustrent certaines récoltes. Les éléments constitutifs des myxomycètes y sont retracés avec une justesse admirable, constituant tout à la fois une documentation scientifique rigoureuse et une véritable œuvre d’art. En voici quelques exemples.

T-decipiens-Yves
Dessin1 Dessin2

Illustrations réalisées par Yves Renaud, tirées de la thèse de Bruno Chambrey pour l’obtention du Diplôme d’Etat de Docteur en Pharmacie à la Faculté des Sciences pharmaceutiques et biologiques de Nancy : Inventaire et distribution géographique des myxomycètes dans le Nord Est de la France et le Grand-Duché de Luxembourg, 1994.

Mais toutes ces illustrations sont dispersées dans différents documents et elles n’ont pas toutes une référence permettant d’identifier quelle est la récolte illustrée : retrouver cette correspondance sera notre deuxième travail.

Ces deux étapes de classement et de référencement terminées, nous pourrons entamer la révision : mise à jour des taxons et contrôle des espèces annoncées comme litigieuses par Yves Renaud lui-même.

Son herbier ainsi valorisé consistera une référence pour l’étude des espèces qui nous sont inconnues. Nous serons alors très heureux de les présenter sur ce site, en hommage à quelqu’un que nous regrettons de n’avoir pas connu, et en remerciements à sa famille pour le don de ce remarquable herbier.

 

Accueil

 

Contenu : Bernard Woerly - Développement du site : Sylvain Ard