Stemonitales T. Macbr.
Stemonitidaceae Fr.

Lamproderma ovoideum Meyl.
BW0884 – 15.04.2010

Sporocarpes : généralement en grandes troupes, rarement des individus isolés ; stipités, jusqu’à 2 mm de haut.

L_ovoi1

Stipe : assez court, jusqu’à 0,5 mm, noir, parfois avec des restes de l’hypothalle. Prolongé par une columelle atteignant presque le sommet du sporocyste, environ les 4/5èmes.

Sporocyste : parfois parfaitement ovoïde, mais la plupart du temps cylindrique à subovoïde, ou plus ou moins piriforme, ou encore déformé et appliqué contre le support ; 1,5 mm de haut, 1,2 mm de diamètre ; bleu foncé ou iridescent selon l’éclairage.

L_ovoi2

Péridium : transparent (brun à la base), d’épaisseur irrégulière ce qui donne l’aspect iridescent aux sporocystes ; se fragmente en grands lambeaux qui restent souvent attachés au stipe.

 L_ovoi3

Capillitium : en filaments émergeant de la columelle sur toute sa hauteur, ramifiés, brun foncé, nettement plus clairs aux extrémités.

L_ovoi_capX200
Columelle et capillitium x 200

 Spores : 13 à 15 µm, moyennement foncées avec un côté plus clair, densément et régulièrement verruqueuses.

L_ovoi_capX_1000
Spores x 1000

 

Habitat, récoltes associées : la récolte décrite a été faite en Forêt Noire dans le secteur du Hornisgrind à 1150 mètres d’altitude, sur Dryopteris sp., à proximité de la neige fondante. Diderma alpinum et Diderma globosum se trouvaient aussi dans le même secteur. Nous avons également observé ce Lamproderma dans les Vosges, dans les Alpes ainsi que dans les Pyrénées.

Observations : cette espèce est une des plus commune parmi les Lamproderma nivicoles. Nous l’avons rencontrée même quand les conditions d’enneigement n‘avaient pas été optimales. Elle n’est pas toujours facile à distinguer d’autres espèces ressemblantes et a longtemps été considérée comme une espèce collective. Pour les distinguer nous utilisons essentiellement la publication de Poulain et Meyer : Les Lamproderma (Myxomycota, Stemonitales) du groupe ovoideum. Bull. mycol. Bot. Dauphiné-Savoie 176  p. 13-30 (2005).

 

 

Contenu : Bernard Woerly - Développement du site : Sylvain Ard