Perichaena depressa Lib.
BW0472 – 28.10.2017

Perichaena depressa

P depressa

Sporocarpes : sessiles, compressés par pression mutuelle pour former des polygones irréguliers, jusqu’à 1,7 mm sur le plus grand côté, pulvinés, brun noir. Déhiscence par un couvercle circulaire souvent caduc.

Péridium : double, la couche externe cartilagineuse, la couche interne membraneuse, brillante, étroitement liées sauf à l’opercule.

Capillitium : jaune (couleur des spores), 2 µm, finement annelé.

Spores : couleur jaune vif en masse, claire en lumière transmise ; finement spinuleuses, sphériques 10µm, certaines elliptiques  9µm x 11 µm.

Habitat, récoltes associées : sur écorces de hêtre sec en forêt domaniale de La Petite Pierre.

Observations : bien qu’elle ne soit pas considérée comme rare, nous n’avons qu’une seule récolte clairement identifiée de cette espèce. P. quadrata est très proche et les caractères discriminants de ces deux espèces ne sont pas toujours présents dans nos récoltes.

Contenu : Bernard Woerly - Développement du site : Sylvain Ard