Trichiales T. Macbr.
Trichiaceae 
Chevall.

Trichia ambigua Schirmer, L.G. Krieglst. & Flatau
BW0271 – 31.12.2006

Trichia ambigua

Sporocarpes : 2 mm, jaunes, dispersés.

Stipe : brun, 1 mm.

Sporocystes : piriformes, 1 mm de haut, 0,8 mm au diamètre maximum ; bruns sur la périphérie, jaunes au sommet avec des lignes brunes de déhiscence délimitant des plaques, petites et nombreuses.

Péridium : double ; la couche externe contient des matières amorphes brunes ; au sommet ces particules sont alignées et délimitent des plaques qui s’ouvriront à maturité.

Capillitium : élatères spiralées, jaunes, 3 à 4 µm, lisses, avec de nombreuses extrémités libres, pointes de 30 à 40 µm.

Spores : sporée en masse jaune vif, spores plus claires en lumière transmise, verruqueuses, 10 à 11 µm.

Habitat, récoltes associées : l’espèce décrite a été observée en forêt de Madame De Pimodan, 67 Niederbronn-les-Bains. Elle est assez fréquente et souvent en compagnie d’autres espèces telles qu’Arcyria cinerea ou Trichia varia.

Observations : 
- Trichia ambigua est une espèce créée lors de la révision du groupe Trichia botrytis (SCHIRMER & al., 2015). 5 autres espèces ont été séparées dans ce groupe : T. botrytis, T. flavicoma, T. erecta, T. munda et T. subfusca. Parmi celles-ci seule T. botrytis a été identifiée avec certitude dans les Vosges du Nord. 
- le site GBIF ne mentionne que 27 occurrences de cette espèce, toutes situées en Norvège ou au Danemark, une exception en Suisse. Il y en a très vraisemblablement beaucoup plus, enregistrées avant 2015 sous le taxon T. botrytis (2813 enregistrements répartis sur toute la planète) et non révisées depuis.

Contenu : Bernard Woerly - Développement du site : Sylvain Ard