Français Allemand

29-12-2019

Bonjour à toutes et à tous,

pour terminer l'année 2019, la description de 2 espèces a été mise en ligne : Calomyxa metallica et Trichia contorta .

Je vous souhaite un bon démarrage en 2020. Espérons que la neige arrive en quantité suffisante et de manière pérenne sur les sommets vosgiens, avant que les grands gels ne s'installent, faute de quoi les myxomycètes nivicoles seront rares au printemps prochain.

Recevez mes meilleurs voeux, de bonheur, de santé et de belles découvertes.

Bonne Année 2020

Cordialement, Bernard.

----------------------

 

18-12-2019

Courant octobre nous avons effectué une journée d'inventaire en Forêt Domaniale d'Ingwiller. Un prélèvement d'écorces de Chêne sessile mises en chambre humide nous a apporté Arcyria cinerea, A. pomiformis, Comatricha nigra, Macbrideola cornea et Calomyxa metallica. Nous venons de rajouter sa description ici.

----------------------

Cet automne est particulièrement favorable à la venue des myxomycètes. Ci-dessous l'exemple d'une espèce particulièrement spectaculaire.

BW3248 Badhamia utricularis (Bull.) Berk. (Physaraceae)
Observations du 02.11.2019 et du 07.11.2019

02-11-2019

Dans le cadre de l’opération « forêt d’exception », nous avons fait découvrir les champignons de la Forêt Indivise de Haguenau (FIH) et au passage remarqué ces grands plasmodes oranges sur du bois mort de Charme (Carpinus betula). Ils avaient l’air d’être attirés par des Trametes versicoloret des Stereum hirsutum, ainsi qu’un 3èmecorticié qui nous est inconnu.

Bad ut 1
bad ut 2

Apparemment pas de fructifications ; la taille, la couleur et le comportement vigoureux de tels plasmodes sont ceux de Badhamia utricularis. Nous décidons de revenir observer leur évolution dans quelques jours.

07 – 11 – 2019

La plupart des plasmodes ont bien évolué malgré de fréquentes averses, et produit des fructifications deBadhamia utricularis, en quantité impressionnante, comme c’est souvent le cas. Quelques vues ci-dessous.

bad ut 3
Bad ut 4
Bad ut 5

Les corticiés n’ont pas été digérés, certains servent même de support.

Bad ut 6

Et il restait toujours quelques plasmodes, ci-dessous 3 stades côte à côte :

- plasmode
- fructifications immatures (oranges)
- fructifications matures, mais pas encore sèches.

Bad ut 7

Cette espèce relativement commune est toujours impressionnante par le nombre et le développement rapide de ses fructifications, leur stipe filamenteux et leur esthétique générale. Une description plus détaillée (autre récolte) se trouve ici : Badhamia utricularis

Bad ut 8 Bad ut 9

----------------------

Lundi 30 septembre 2019 : l'erreur est humaine, paraît-il, je me sens profondément humain ... il me faut rectifier l'information précédente où j'annonçais la découverte d'Amaurochaete comata le 16.09.2019. La détermination en avait été faite sur la base de caractères microscopiques issus d'échantillon en mauvais état.  Nous avons depuis retrouvé des exemplaires en bon état, exactement au même endroit, qui nous ont permis de faire une étude plus approfondie. Il s'agit en réalité d'Amaurochaete atra, espèce moins exceptionnelle mais néanmoins peu fréquente. Toutes les explications ici. Je reste intéressé par toutes les observations que vous pourriez faire relative au genre Amaurochaete, à transmettre à myxosdesvosges@laposte.net. Merci d'avance.

----------------------

Le site myxosdesvosges va prochainement évoluer (dans les mois qui suivent ...) pour inclure des espèces trouvées en dehors des Vosges, notamment des comptes rendus d'inventaire de Réserves Naturelles.

En attendant cette mise à jour, vous trouverez ci-dessous un extrait du rapport d'inventaire effectué pour l'ONF dans la Réserve Biologique Dirigée de la Forêt Domaniale de Lauterbourg, avec la première récolte de Physarum melleum pour l'Alsace.

" Famille : Physaraceae
Physarum melleum (Berk. & Broome) Massee
(BW3134) sur écorces de Vitis vinifera ssp. sylvestris

Phys mel 1

Phys mel 2

Sporocarpes : stipités, jusqu’à 1 mm de haut. En groupe souvent important.
Stipe : 0,5 à 0,6 mm de haut, d’aspect robuste, cylindrique, épaissi à la base, calcaire, blanc. Columelle très courte, arrondie.
Sporocyste : globuleux à subglobuleux, jaune vif, 0,4 à 0,5 mm de diamètre.
Peridium : membrane parsemée d’écailles calcaires jaunes, aspect réticulé.
Capillitium : abondant, réticulé, avec des grains de calcaire blancs, (jaune clair près du péridium), grands et anguleux.
Spores : 9 à 11 µm, verruqueuses, avec des groupes de verrues plus sombres.

Phys mel spores
Spores et granules calcaires x 1000

Les fructifications sont apparues le 25.07.2019 sur des rameaux secs de Vitis vinifera ssp. sylvestris prélevés le 15.05.2019 et mis en culture le 16.05.2019. Sont également apparus dans cette culture des Licea eleanorae (BW3093) et des Macbrideola cornea (BW3087). A la date (03.09.2019) où nous rédigeons cette description il reste, dans cette même culture, trois plasmodes oranges n’ayant pas encore fructifié.

Plasm 1 Plasm 2 Plasm 3


Fréquence : encore jamais rencontrée sur le terrain depuis le début de nos recherches, nous l’avons cependant obtenue plusieurs fois en chambre humide, mais essentiellement sur des litières de feuilles mortes provenant de régions chaudes et humides (feuilles de Ramboutan du Laos notamment). 1769 observations sont recensées sur le site du GBIF. https://www.gbif.org/occurrence/search?taxon_key=8385207
Répartition : le site discoverlife ne mentionne qu’une dizaine d’observations en France métropolitaine. https://www.discoverlife.org/mp/20q?search=Physarum+melleum
Aussi la présence de cette espèce dans une région proche du Rhin nous intrigue. Il serait intéressant que nous puissions faire régulièrement des prélèvements du substrat (Vigne sauvage) pour voir si elle se maintient au cours des saisons "

-----------------------

En ces périodes de forte chaleur et de sécheresse, les myxomycètes ne sont malgré tout pas absents. Il faut aller les chercher aux endroits qui leur conviennent. Une sortie d’une petite heure jeudi 4 juillet m’a permis d’observer Cribraria microcarpa, Trichia scabra et Collaria arcyrionema. Au bord d’un cours d’eau, sur bois mort à l’abri d’une végétation herbacée qui maintenait la fraicheur.

Site

Espèce banale mais spectaculaire, Collaria arcyrionema a été récoltée  à l’état de plasmode en cours de fructification :

BW3116 immature

Elle a rapidement évolué, la voici le lendemain vendredi 5 juillet le matin :

BW3116 mature

Et le 6 juillet en soirée quelques sporocarpes sont matures, le peridium a commencé à se fragmenter :

  BW3116 détail
 avec en prime un Ascomycète.

L’examen des spores confirme la détermination, si besoin était :

3116 spores 1 BW3116 spores

-----------------------------

Badhamia panicea a été trouvée pour la première fois dans les Vosges du Nord lors de la journée de découverte du 19 mai 2019. Sa description vient d'être rajoutée.

------------------------------

Une très rare et nouvelle espèce pour les Vosges du Nord a été trouvée dans notre jardin en mars dernier : Didymium trachysporum G. Lister

-------------------------------

La journée de découverte du 19 mai a rassemblé 5 personnes, dont deux enfants très motivés pour aller à la chasse aux blobs : ils avaient même ramené des flocons d'avoine pour les attirer ! 4 espèces ont été recensées lors d'une sortie d'une heure environ. Les pluies d'orage actuelles et les températures en hausse sont très favorables à la venue des myxomycètes.

--------------------------------

C'est la pleine saison pour aller à la découverte des myxomycètes inféodés au Petasites hybridus (Grande Pétasite), à savoir Didymium tussilagnis, Didymium vernum, et Diacheopsis sp. 

Cette dernière espèce, pas encore nommée, a été trouvée et décrite par Andreas Kuhnt en 2014 :

KUHNT A., BAUMANN K. & NOWOTNY W. 2014. Didymium tussilaginis (Berk. & Broome) Massee, Didymium vernum spec. nov., and Diacheopsis spec.– three hitherto overlooked foliicolous myxomycete species on Common Butterbur (Petasites hybridus). Zeitschrift für Mykologie 80(1) : 137-167

Les deux Didymium sont présents sur la plupart des stations que j'ai eu l'occasion de visiter, dans les Vosges mais aussi et surtout en plaine d'Alsace, ils viennent d'être observés cet après midi (12 mai 2019) à l'étang de Reichshoffen :

Station

Did ver 2

Did ver 1

N'hésitez pas à me transmettre vos propres observations, toute information m'intéresse. Merci d'avance.

--------------------------

Du nouveau dans la classification : un article récent (27 mars 2019) est paru dans la revue Phycotaxa. Il refonde la classification supra-générique sur la base d’études phylogénétiques approfondies. Le résumé peut être téléchargé ici (en anglais).

--------------------------

Une première journée de prospection dans les Hautes Vosges (environs du Hohneck et Tanet) a eu lieu le 29 mars 2019. Elle a réuni 3 participants. La neige était encore très abondante au-dessus de 1100 mètres et seuls des sites inférieurs à cette altitude ont pu être visités. Deux espèces ont quand même été observées : un Lamproderma et un Diderma. La météo a ensuite changé et de nouvelles chutes de neige ont recouvert les sommets, rendant vaine et inutile toute prospection.

-------------------------------

Dernières espèces mises en ligne :

- Amaurochaete atra le 30.09.2019
- Physarum melleum le 25.07.2019 (description ci-dessus)
- Badhamia panicea le 19.05.2019
- Reticularia lycoperdon le 20.04.2019
- Meriderma spinulosporum le 16.03.2019
- Lamproderma ovoideoechinulatum le 14.03. 2019
- Reticularia olivacea le 18.02.2019

Journées découvertes des myxomycètes
dans la région de la Petite Pierre :

  • Dimanche le 19 mai 2019
  • Mercredi le 18 septembre 2019

 

Contenu : Bernard Woerly - Développement du site : Sylvain Ard