Français Allemand

Ordre, Famille, Genre, Espèce.

Les myxomycètes observés et récoltés dans le Parc naturel Régional des Vosges du Nord entre 2004 et 2018 vous sont présentés ici par fiche. 131 espèces ont été recensées, réparties dans 32 genres et 12 familles. Nous décrivons et illustrons les exemplaires conservés dans notre herbier en mentionnant leur référence; nous apportons des précisions sur les lieux et périodes de récolte, substrats, éventuels caractères indicateurs; nous précisons les conditions d’obtention lorsqu’est employée la méthode de la chambre humide.
Les ordres, familles et binômes genre-espèce sont présentés dans l’ordre alphabétique. Les espèces sont mentionnées avec leurs autorités, la référence de notre herbier (BWXXXX) et la date de récolte (JJ.MM.AAAA). La nomenclature adoptée au 31.12.2018 est consultable sur le site http://eumycetozoa.com/data/index.php développé par Juan Carlos Hernández-Crespo et Carlos Lado. (An online nomenclatural information system of Eumycetozoa Real Jardín Botánico, CSIC. Madrid © 2005-2018).

Les déterminations ont été faites en observant les éléments constitutifs des myxocarpes, les ouvrages consultés figurent à la rubrique bibliographie (BAUMANN 1993, 1995, 2000 – LADO 1997 – NANNENGA-BREMEKAMP 1989 – POULAIN, MEYER & BOZONNET 2011. 

Schéma sporocarpe  Myxocarpe complet et théorique : il est constitué d’un hypothalle (reste du plasmode), d’un stipe et d’un sporocyste. A l’intérieur du sporocyste se trouvent le capillitium et des spores, le tout entouré d’une enveloppe protectrice, le péridium.

  Le plasmode n’est pas toujours visible, l’hypothalle non plus, le stipe et le capillitium sont parfois absents et donc non décrits. Les observations ont été faites avec une loupe binoculaire Nikon grossissement 9 à 80 fois et un microscope Realux BK 5000 muni des grossissements 40, 100, 200, 400 et 1000 avec huile à immersion. Sauf mention contraire, les montages ont été faits à l’eau sans colorant. Les photographies ont été faites avec un APN Nikon Stylus TG3 muni d’un anneau de leds. 

Remarque : les descriptions que nous donnons sont celles de nos propres récoltes effectuées dans les Vosges du Nord. Elles ne mentionnent pas toutes les variations intra spécifiques possibles et peuvent donc plus ou moins s’écarter des descriptions plus complètes que l’on peut trouver par ailleurs dans la littérature, notamment des descriptions originales.

Les liens ci-dessous renvoient aux pages des ordres, les binômes genres-espèces y sont classés et décrits par famille.

Echinosteliales et Liceales : spores claires ou colorées, absence de capillitium et de columelle.

Physarales : spores sombres et présence de calcaire

Stemonitales : spores sombres et absence de calcaire

Trichiales : spores claires ou vivement colorées, capillitium bien développé, parfois élastique

Contenu : Bernard Woerly - Développement du site : Sylvain Ard