Physarales T. Macbr.
Physaraceae Chevall.

Physarum didermoides (Pers.) Rostaf.
BW2390 – 24.01.2017

Physarum didermoides

Sporocarpes : sessiles (ou subsessiles par extension de l’hypothalle), en groupe important, parfois rassemblés les uns sur les autres, blanc gris, subglobuleux et aussi courts plasmodiocarpes reniformes, diamètre jusqu’à 1,3 mm.

Peridium : double ; couche externe épaisse et friable, bien distincte de la couche interne membraneuse et mate.

Capillitium : contient des noeuds calcaires petits et arrondis.

Spores : très foncées, 11 à 12 µm, ornées de verrues prononcées, la plupart anguleuses (lignes)

P didermoides spores
spores x 1000

Habitat, récoltes associées : l’espèce a été obtenue en culture sur des Giroflées récoltées dans notre jardin à Oberbronn. Sont également apparus dans la même culture Physarum compressum et P. pusillum.

Observations : nous l'avons aussi observée sur un tas de fumier dans la région de Phalsbourg, et dans nos chambres humides sur crottin de cheval et différents végétaux : feuilles de bananier, de palmier, de vanillier, de hêtre, ainsi que sur Clematis ligusticifolia au jardin botanique de Strasbourg.

 

Retour aux Physarum

Contenu : Bernard Woerly - Développement du site : Sylvain Ard