Liste des espèces présentées

La liste ci-dessous est celle d'une partie des myxomycètes que nous conservons en herbier. Chaque lien renvoie à la fiche descriptive d’une de nos récoltes. Nous y apportons des précisions sur les lieux et périodes de récolte, substrats, éventuels caractères indicateurs ; nous précisons les conditions d’obtention lorsqu’est employée la méthode de la chambre humide. Pour les espèces rares ou peu fréquentes, nous indiquons avec un lien les occurrences recensées par le Global Biodiversity Information Facility, GBIF ou le site Discover Life.
Les ordres, familles et binômes genre-espèce sont listés dans l’ordre alphabétique. Chaque fiche mentionne les autorités, la référence de notre herbier (BWXXXX) et la date de récolte (JJ.MM.AAAA). La nomenclature adoptée est consultable sur le site http://eumycetozoa.com/data/index.php développé par Juan Carlos Hernández-Crespo et Carlos Lado. (An online nomenclatural information system of Eumycetozoa Real Jardín Botánico, CSIC. Madrid © 2005-2020). Ces auteurs le tiennent constamment à jour au fur et à mesure des publications.

Les déterminations ont été faites en observant les éléments constitutifs des myxocarpes, les ouvrages consultés figurent à la rubrique bibliographie, les plus utilisés ont été : BAUMANN 1993, 1995, 2000 – LADO 1997 – NANNENGA-BREMEKAMP 1989 – POULAIN, MEYER & BOZONNET 2011

Remarque : les descriptions que nous donnons sont celles de nos propres récoltes. Elles ne mentionnent pas toutes les variations intra spécifiques possibles et peuvent donc plus ou moins s’écarter des descriptions plus complètes que l’on peut trouver par ailleurs dans la littérature, notamment des descriptions originales. Pour toute identification, nous vous invitons à travailler avec les ouvrages et le site mentionnés ci-dessus.

Ordre des Echinosteliales G. W. Martin
Espèces de très petites tailles. 2 familles.

Echinosteliaceae Rostaf. ex Cooke 

Echinostelium de Bary :
- Echinostelium minutum

Clastodermataceae Alexop. & Brooks.

Clastoderma A. Blytt :
- Clastoderma debaryanum

Ordre des Liceales E. Jahn .
Absence de capillitium (à l’exception des Listerellaceae E. Jahn), spores claires ou colorées,  rarement brun foncé ou brun noir. 5 familles,  4 d’entre elles vous sont présentées ici.

Cribrariaceae Corda
Sporocarpes stipités (à l’exception de Cribraria argillacea), sans columelle et sans capillitium. Leur péridium contient des granules de dictydine. Sporée en masse colorée, spores claires,  verruqueuses ou finement spinuleuses, jamais réticulées.

Cribraria Pers.:
Péridium en partie évanescent, subsiste généralement sous forme d’une cupule, parfois très réduite ou absente, surmontée d’un filet avec des nœuds contenant des granules de dictydine.

- C. argillacea
- C. aurantiaca
- C. cancellata
- C. languescens
- C. lepida
- C. microcarpa
- C. mirabilis
- C. persoonii
- C. piriformis

- C. rufa
- C. splendens
- C. violacea
- C. vulgaris

Lindbladia Fr.:
Il ne comprend qu’une seule espèce, Lindbladia tubulina

Dictydiaethaliaceae Nann.-Bremek
Une seule espèce de cette famille a été observée, dans les Vosges du Nord, Dictydiaethalium plumbeum (Schumach.) Rostaf. Elle a rapidement été détruite par des larves d’insecte et nous nous contenterons de mentionner sa présence, sans illustration.

Liceaceae Chevall. 
Elle ne comporte qu’un seul genre, Licea Schrad., dont les sporocarpes et plasmodiocarpes sont de très petite taille.
- L. biforis
- L. castanea
- L. eleanorae
- L. kleistobolus
- L. operculata
- L. parasitica
- L. pygmaea
- L. varia
bilis

Reticulariaceae Chevall. 
Les sporocarpes sont groupés en aethalium ou pseudoaethalium. Le capillitium est absent mais généralement remplacé par un pseudocapillitium abondant, constitué des restes de péridium des sporocarpes agglomérés. Les spores sont réticulées. 3 genres.

Lycogala Adans. :
- Lycogala conicum
- Lycogala epidendrum
- Lycogala exiguum

Reticularia Bull.:
-
Reticularia. liceoides
- R. lycoperdon
- R. olivaceae

Tubifera J. F. Gmel. :
- Tubifera ferruginosa

Ordre des Physarales T. Macbr.
Cet ordre est caractérisé par la présence de calcaire. On y distingue 2 familles selon que la calcaire est situé uniquement à l’extérieur ou bien aussi à l’intérieur des sporocarpes. La sporée en masse est brun foncé.

Didymiaceae Rostaf. ex Cooke
Le calcaire est présent sous forme de granules amorphes ou de cristaux biréfringents en lumière polarisée, généralement sur le péridium, très rarement dans le capillitium. La famille comprend 7 genres, dont 5 vous sont présentés ici.

Diachea Fr. :
- Diachea leucopodia

Diderma Pers. :
- D. alpinum
- D. asteroides
- D. circumdissilens

- D. deplanatum
- D. effusum
- D. europaeum
- D. fallax
- D. floriforme
- D. hemisphaericum
- D. meyerae
- D. microcarpum
- D. microcarpum 2
- D. niveum
- D. ochraceum

- D. radiatum
- D. saundersii
- D. simplex
- D. subfloriforme
- D. testaceum 

Didymium Schrad. :
Présence de cristaux en étoile sur le péridium.
- D. bahiense
- D. comatum
- D. corticola
- D. clavus
- D. difforme
- D. dubium (Vosges du Nord)
- D. dubium (jardin botanique)
- D. dubium
f. nivicole
- D. megalosporum
- D. melanospermum
- D. minus
- D. nigripes
- D. pseudodecipiens
- D serpula
- D. squamulosum
- D. trachysporum
(VdN)
- Didymium trachysporum
(JBS)
- D. tussilaginis
- D. vernum
- D. verrucosporum

Lepidoderma de Bary :
Le genre Lepidoderma est caractérisé par un péridium recouvert de cristaux calcaires en écailles.
- L. aggregatum
- L. carestianum
- L. carestianum var. pseudocarestianum
- L. chailletii
- L. crassipes
- L. peyerhimhoffii
- L. tigrinum

Mucilago Battara :
Le genre est monospécifique : M. crustacea

Physaraceae Chevall. :
Le calcaire se trouve sous forme de granules amorphes, notamment à l’intérieur des nœuds du capillitium. 11 genres se trouvent dans cette famille, les espèces de 9 d’entre eux vous sont présentées.

Badhamia Berk. :
Le genre Badhamia est caractérisé par un capillitium constitué de tubes calcaires creux constituant une structure à 3 dimensions.
- Badhamia capsulifera
- B. dubia

- Badhamia flavoglauca
- B. lilacina
- B. panicea
- B. utricularis

Badhamiopsis T. E. Brooks & H. W. Keller :
- Badhamiopsis ainoae

Craterium Trentep. :
Le genre Craterium comprend des espèces constituée la plupart du temps d'une cupule fermée par un opercule s'ouvrant à maturité. Les 4 espèces rencontrées dans les Vosges du Nord en sont des représentantes typiques.
- C. concinnum
- C. dictyosporum
- C. leucocephalum
- C. minutum

Fuligo Haller. :
Ce genre comporte des espèces constituées en pseudo aethalium, parfois de plusieurs centimètres, comme par exemple F. septica var. flava, d'un jaune spectaculaire, répandu et ainsi connu de tous les mycologues.
- F. cinerea
- F. luteonitens
- F. muscorum
- F. septica var. flava et var. candida

Leocarpus Link :
Genre monospécifique : L. fragilis

Physarella Peck :
Genre monospécifique : P. oblonga

Physarum Pers. :
Le genre Physarum est celui qui contient le plus d'espèces parmi tous les myxomycètes. Cette proportion se retrouve dans les Vosges du Nord, puisque 16 espèces et 1 variété y ont été recensées.
- P. albescens
- P. album
- P. alpestre
- P. alpinum
- P. bitectum
- P. bivalve
- P. compressum

- P. cinereum
- P. citrinum
- P. conglomeratum
- P. contextum
- P. decipiens

- P. didermoides
- P. didermoides
(JBS)
- P. globuliferum
- P. gravidum
- P. leucophaeum
- P. murinum
- P. nivale
- P. penetrale
- P. pseudocolumellatum

- P. pusillum
- P. psittacinum
- P. straminipes
- P. vernum
- P. virescens
- P. viride et ses variétés aurantium et incanum

Protophysarum M. Blackw. & Alexop.
Le genre est monospécifique : P. phloiogenum

Willkommlangea Kuntze
Le genre est monospécifique : W. reticulata 

Ordre des Stemonitales T. Macbr.
Il ne contient qu’une seule famille, les Stemonitidaceae Fr. Toutes ont un péridium membraneux, des spores sombres et aucun élément ne contient du calcaire.  La famille regroupe 18 genres, les espèces de 12 d’entre eux vous sont présentées.

Amaurochaete Rostaf. :
- A. atra

Collaria Nann.-Bremek. :
- C. arycrionema

Colloderma G. Lister
- C. oculatum

Comatricha Preuss
- C. elegans var. microspora
- C. nigra
- C. pulchella
- C. rutilipedata
- C. tenerrima

Diacheopsis Meyl.
- D. insessa
- D. metallica

- D. cf. mitchellii
- D. sp.

Enerthenema Bowmann
- E. intermedium
- E. papillatum

Lamproderma Rostaf.
- L. aeneum
- L. arcyrioides
- L. cacographicum
- L. cristatum
- L. cucumer

- L. colombinum
- L. echinosporum
- L. echinulatum
- L. lycopodiicola
- L. ovoideoechinulatum
- L. ovoideum
- L. piriforme
- L. pseudomaculatum
- L. pulchellum
- L. pulveratum

- L. puncticulatum
- L. retirugisporum
- L. sauteri
- L. scintillans
- L. spinulosporum
- L. zonatum

Macbrideola H. C. Gilbert
- M. cornea

Meriderma Mar. Mey. & Poulain
- M. aggregatum
- M. atrosporum
- M. carestiae et ses variétés
- M. cribrarioides
- M. echinulatum
- M. fuscatum
- M. spinulosporum et ses variétés

Paradiacheopsis Hertel
- P. longipes
- P. solitaria

Stemonitis Gled.
- S. axifera
- S. flavogenita
- S. fusca
- S. lignicola
- S. smithii

Stemonitopsis (Nann.-Bremek.) Nann. Bremek.
- S. hyperopta
- S. typhina et S. typhina var. similis

Ordre des Trichiales T. Macbr.
Le capillitium est toujours présent. La sporée en masse est colorée. Cet ordre comprend 4 familles, des espèces de 3 d’entre elles décrites.

Arcyriaceae Rostaf. ex Cooke
Cette famille est caractérisée par des spores claires ou colorées, et par la présence d’un capillitium composé d’élatères, plus ou moins flexibles, ornés la plupart du temps par des anneaux, demi-anneaux, épines, verrues. Elle comprend 4 genres, deux d’entre eux ont été observés dans les Vosges du Nord.

Arcyria F. H. Wigg
Les espèces de ce genre sont toutes stipitées, avec un péridium fugace qui subsiste à la base sous forme d’un calicule, et des élatères qui expansent plus ou moins fortement.
- A. affinis
- A. cinerea
- A. denudata
- A. ferruginea
- A. globosa
- A. incarnata
- A. marginoundulata
- A. obvelata
- A. pomiformis
- A. stipata

Perichaena Fr.
Les espèces, généralement des plasmodiocarpes, sont caractérisées par des élatères irréguliers, ornés d’épines ou de verrues, sans anneaux ni demi-anneaux, et qui n’expansent pas à maturité.
- P. chrysosperma

- P. corticalis
- P. depressa
- P. vermicularis

Dianemataceae T. Macbr.

Dianema Rex
- D. corticatum
- D. nivale
- D. subretisporum

Calomyxa Nieuwl.
- C. metallica

Trichiaceae Chevall.
Cette famille comprend 7 genres, les espèces de 4 d’entre eux vous sont présentées. La plupart ont un capillitium constitué de bandes spiralées.

Hemitrichia Rostaf.
- H. abietina
- H. calyculata
- H. clavata
- H. leiotricha
- H. pardina
- H. serpula

Metatrichia Ing
- M. floriformis
- M. vesparia

Oligonema Rostaf.
- Oligonema flavidum

Trichia Haller
Les espèces de ce genre sont caractérisées par un capillitium constitué d’élatères spiralées, peu élastique, avec de nombreuses extrémités libres, et par des spores jaunes.

- T. affinis
- T. alpina

- T. ambigua
- T. botrytis
- T. botrytis 2
- T. contorta
- T. crateriformis
- T. decipiens
- T. favoginea
- T. nivicola
- T. papillata
- T. persimilis
- T. scabra
- T. sordida et T. sordida var. sordidoides
- T. varia

 

Accueil

Contenu : Bernard Woerly - Développement du site : Sylvain Ard