Français Allemand

Diderma meyerae H. Singer, G. Moreno, Illana & A. Sánchez
BW1354 – 18.04.2013

D meyerae 1
D meyerae 2

Sporocarpes : sessiles, globuleux, à subglobuleux, jusqu’à 1,5 mm, souvent déformés par compression mutuelle, nombreux sur un hypothalle commun bien développé.

Péridium : double, la couche externe fragile et cassante, la couche interne membraneuse, parsemée de petits amas calcaires lui donnant un aspect ponctué.

Capillitium : très dense, brun, plus pâle et fourchu aux extrémités, rugueux, avec de fréquents renflements ;  épaisseur  : 1,5 à 2 µm. 
Did meyer cap 400
Capillitium x 400

Did meyer cap extremités
Capillitium extrémités x 1000

Did meyer cap 1000
Capillitium x 1000

Columelle : jaune ochracé, arrondie.

Spores : moyennement foncées, verruqueuses, 11 µm.

    did meyer spores 1000 

did meyer spores

                Spores x 1000

Habitat, espèces associées : sur feuilles mortes de hêtre au bord de la neige fondante, au dessus de Stosswhir (68), 1244 m.

Observations : bien que cette espèce soit considérée comme fréquente à relativement basse altitude, nous n’en avons trouvé que 3 récoltes dans les Vosges. Deux d’entre elles possèdent un péridium interne densément recouvert de flocons calcaires lui donnant un aspect mat. La troisième est plus ressemblante à celles que nous avons habituellement trouvées dans les Alpes avec un péridium brillant, d’aspect réticulé par les écailles de calcaire éparses.

Contenu : Bernard Woerly - Développement du site : Sylvain Ard