Français Allemand

Lepidoderma chailletii Rostaf.
BW2774 – 24.04.2018.

Lep Chail 1
Lep chail 2

Plasmodiocarpes : en groupe compact, allongés, jusqu’à 4 mm, sessiles.

Peridium : membraneux, couvert d’écailles calcaires plus ou moins rondes, jusqu’à 20 µm, qui lorsqu’elles sont jointives peuvent être assimilées à une enveloppe externe ; iridescent par endroit.

Columelle : arrondie, peu développée, à surface rugueuse, remplie de granules calcaires, blanc crème.

Capillitium : en brins parallèles rayonnant de la columelle au péridium, brun clair, hyalins aux extrémités, épaisseur 1 à 2 µ, lisses à finement granuleux, pas d’épaississement observé, ni de ramification sauf aux extrémités qui adhèrent fortement au péridium.

lep chail cap1 Lep chail cap 2

Spores : moyennement foncées, avec un côté plus clair, 12 µ, échinulées, (échinules jusqu’à 0,5 µ)

Lep chail spores 1

Lep chailspores 2

Habitat, récoltes associées : sur myrtilles, dans le secteur des 3 Fours, 1260 mètres ; venaient sur la même zone Diderma niveum, Lamproderma echinosporum et Meriderma carestiae.

Observations : espèce très polymorphe, les écailles calcaires pouvant être plus ou moins denses, non soudées, voir absentes, en fonction des conditions météorologiques présentes au moment du développement des myxocarpes.

 

Contenu : Bernard Woerly - Développement du site : Sylvain Ard