Français Allemand

Reticularia olivacea (Ehrenb.) Fr.
BW3001- 19.02.2019

Reticol 2

Reticol 3

Aethaliums : allongés, jusqu’à 8 cm de long sur 1 cm de large, parfois étalés et réticulés, pulvinés, quelques rares formes globuleuses, agglomérés ou non.

Péridium : d’apparence simple, membraneux, brillant, iridescent par endroit, « boursoufflé » avec des bosses et des dépressions ; les exemplaires sont vieux et en mauvais état, mais des restes éparses jaunes, d’aspect membraneux, peuvent laisser supposer l’existence d’une enveloppe externe détruite par les intempéries .

Reticol cortex

Pseudocapillitium : abondant, semble constitué par des invaginations du cortex ; les dépressions de ce dernier correspondent aux invaginations qui sont parfois des tubules, parfois des expansions membraneuses, ramifiées, plus ou moins parallèles, donnant l’aspect d’une forêt, reliant la base au sommet du plasmodiocarpe.

Reticol Pseudocap

Spores : couleur grise à vert olive en masse, identique en lumière transmise ; assemblées en groupe d’une douzaine d’exemplaires, spinuleuses sur la partie extérieure, lisses sur la partie allongée. 10 à 12 µm sur la partie globuleuse, jusqu’à 14 µm sur la plus grande longueur.

Reticoliv spores 1

Reticoliv spores 2

Dans l’eau, sans lamelle, pas d’échelle (100 x + zoom du TG3)

 

Reticuloiv spores 3


x 1000 . Les groupes ne se désagrègent pas du premier coup sous le poids de la lamelle

 

Reticoliv spores x 1000

                                          Spores x 1000

Habitat, récoltes associées : sur un Pin sylvestre mort décortiqué, encore sur pied, dans un peuplement d’environ 80 ans, environs de Reipertswiller (67).

Observations : cette récolte est la seule que nous ayons faite en 12 ans de prospection dans les Vosges du Nord. Elle ne semble pourtant pas rare, 385 occurrences sont signalées sur le GBIF, essentiellement en Europe.

Contenu : Bernard Woerly - Développement du site : Sylvain Ard