Physarales T. Macbr.
Physaraceae
Chevall.

 

Badhamia flavoglauca Kuhnt 2019
BW2530 – 11.06.2017.

2530 BAD CAP1

Plasmodiocarpes : allongés jusqu’à 2 mm, parfois en anneau, blanchâtres.

2530 BAD CAP 2

Péridium : membraneux, couverts de grandes plaques calcaires.

Capillitium : tubes calcaires rigides formant un réseau à 3 dimensions.

Spores : agglomérées en groupes de 4 à 10, foncées, spinuleuses sur les faces libres, moins densément sur les faces en contact ; plus ou moins globuleuses, déformées à la zone de contact ; 11 à 12 µm.

2530 BAD CAP SPORES1

Spores groupées, grossissement 100 + zoom TG3, échelle non calculée. Dans un premier temps, le montage a été réalisé sans lame couvre-objet, afin de bien visualiser les agglomérats (clusters) de spores. Peu cohérents, ils sont défaits par le simple poids de la lame.

2530 BAD CAP SPORES2 2530 BAD CAP SPORES3

Spores x 1000

Habitat, récoltes associées : l'espèce a été obtenue sur écorces de Salix sepulcralis x S. alba x S. Babylonica vivant et mises en culture le 26.05.2017. Trichia varia se trouvait déjà présent sur ces écorces au moment du prélèvement, effectué pour l'inventaire du jardin botanique de l'Université de Strasbourg.

Observations :
- le péridium de cette espèce est habituellement jaunâtre, nos exemplaires n’ont aucune trace de cette couleur.
- aussi nous avons d’abord identifié et mis en ligne notre récolte comme une forme atypique de B. capsulifera, due à sa venue en chambre humide. Cette dernière espèce se présente habituellement sous forme de sporocarpes avec seulement quelques rares plasmodiocarpes. A sa demande, nous avons envoyé quelques exemplaires à Andreas Kuhnt qui, visitant notre site, avait été interpelé par cet aspect inhabituel. Il a étudié notre récolte et a aisément reconnu une espèce qu’il venait de décrire et de publier : Kuhnt A., Bemerkenswerte Myxomycetenfunde : Neue Arten, Neukombinationen und Nachweise seltener Arten, Teil 2, Berichte der Bayerischen Botanischen Gesellschaft 89 : 139-222, 2019.
- dans cet article, l’auteur compare de manière très détaillée B. flavoglauca avec plusieurs espèces proches, dont B. capsulifera, que nous avons trouvée une fois dans les Vosges du Nord en 2019.
- il mentionne 11 récoltes en Allemagne, 2 en Norvège et 7 en France. Trois d’entre elles avaient été nommées B. capsulifera var. repens par leur récolteur/déterminateur. Le site du GBIF ne recense pas encore cette espèce à la date du 17.07.2020.

Nos remerciements vont à Andreas Kuhnt. Grâce à son sens de l’observation très poussé, il a repéré notre erreur et révisé notre détermination.

 

 

Retour aux Badhamia

 

 

 

Contenu : Bernard Woerly - Développement du site : Sylvain Ard