Liceales E. Jahn
Liceaceae Chevall.

 

Licea kleistobolus G. W. Martin
BW2297 – 05.08.2016.

 

Sporocarpes : hémisphériques, brun clair, minuscules, ø = 0,1 à 0,9 mm ; fermés par un opercule brillant, déprimé mais convexe au centre, cannelé sur la marge, en petit groupe.

BW2297 LICEA K1
BW2297 LICEA K2

Péridium : recouvert de particules amorphes, sauf sur l’opercule, orné de verrues circulaires hyalines et d’excroissances cylindriques brun foncé.

BW2297 LICEA KPERI
Péridium avec marge ornée de verrues, grossissement 1000
BW2297 LICEA K-OPER
Opercule (+ spores) x 1000

Spores : aspect lisse, avec quelques rares petits groupes de verrues, et des granules brun foncé rappelant les excroissances de l’opercule ; 9 à 13 µm.

BW2297 LICEA K-SPORES2 BW2297 LICEA K-SPORES1

Spores x 1000


Habitat, récoltes associées :
obtenue en culture sur Lavandula angustifolia (Jardin botanique de Strasbourg), avec également Badhamiopsis ainoae, Didymium difforme, D. squamulosum, Physarum pusillum, Trichia contorta cf., ainsi que quelques exemplaires de Physarum sp. et Perichaena sp. non déterminables (sporocarpes durcis à un stade immature). Didymium dubium était aussi présent sur le même rameau avant la mise en culture.

Observation : avec plus de 1000 occurrences recensées par le GBIF, cette espèce n’est pas rare. Sa morphologie, tant macro que microscopique est suffisamment caractéristique pour une identification sans problème. Elle est néanmoins difficile à repérer vu sa petite taille. Nous en avons effectué 7 récoltes, toutes par la méthode de la chambre humide.

 

Retour aux Licea

 

Contenu : Bernard Woerly - Développement du site : Sylvain Ard