Physarales T. Macbr.
Didymiaceae Rostaf. ex Cooke

Diderma ochraceum Hoffm.
BW1850 – 18.11.2014

Diderma ochraceum

Sporocarpes : jaune ocre, mêlés à de nombreux plasmodiocarpes courts, en coussinets irréguliers, épousant la forme de leur support, allongés jusqu’à 3 mm de long et 1 mm de haut.

Peridium : double, couche externe ocracée lisse, souvent ridée ; couche interne constituée de granules calcaires biréfringents en lumière polarisée, aspect rugueux.

Capillitium : abondant, brun avec des nodules plus foncés.

Spores : moyennement foncées, 9 µm, avec des verrues prononcées irrégulièrement réparties.

Habitat, récoltes associées : l’espèce décrite a été observée en forêt domaniale de Stürzelbronn sur  Bazzania trilobata. Elle était associée à Lepidoderma tigrinum.

Observations : trois remarques nous semblent nécessaires à propos de cette espèce. 

En premier les exemplaires que nous décrivons diffèrent de ceux décrits par Bruce  Ing (ING, 1983) par l’ornementation des spores (finement spinuleuses chez Ing) et la nature cristalline des granules calcaires non mentionnée par cet auteur. Par contre leur description est identique à celle de la récolte MM16953 effectuée dans les Alpes (Saint Paul sur Isère) par Marianne Meyer (les Myxomycètes, 2011) et notée également D. cf. ochraceum.

En second lieu cette espèce a presque toujours été trouvée sur Bazzania trilobata et en association avec Lepidoderma tigrinum, parfois aussi avec Lamproderma puncticulatum

Finalement Diderma ochraceum est une espèce qui nous interroge sur la notion de rareté. Dans les Vosges du Nord, nous l’avons observée à de nombreuses reprises Een 2014, depuis le mois de septembre jusqu’aux premières neiges à la mi-décembre, dernière récolte le 18/12/2014. Elle occupait de manière quasi systématique tous les talus rocheux où se développe l’hépatique Bazzania trilobata, toujours disposée à l’extrémité des rameaux feuillés. Mais nous ne l’avons observée que deux fois en dehors de cette période, sur des mousses non identifiées dans des zones humides : aulnaie de Baerenthal (2008) et aulnaie de l’étang du Donnenbach (2009). Le GBIF quant à lui en recense 174 occurrences à la date du 30.05.2020.

 

Retour aux Diderma

Contenu : Bernard Woerly - Développement du site : Sylvain Ard