Physarales T. Macbr.
Didymaceae Rostaf. ex Cooke

 
Lepidoderma carestianum (Raben.) Rostaf.
( = Lepidoderma carestianum f. granuslosum Poulain & Mey. ad int.)
 
 


BW1463 – 28.06.2013

Lep cares fg1

Plasmodiocarpes :  jusqu’à 20 mm de long sur 1,5 mm de haut, étroitement étalés sur le substrat.

Lep cares fg2

Péridium : paraissant simple, double selon la littérature (Poulain & al., 2011) ; membrane simple sur notre exemplaire, recouverte d’une épaisse couche de petites écailles calcaires disjointes.

Capillitium : filaments brun clair, réticulés, avec de nombreux nœuds contenant des inclusions calcaires de nature cristalline, réfringentes en lumière polarisée, de taille environ le double de celle des spores.

Lep cares fg3
Nœuds du capillitium déjà visibles sous la loupe x10.

 

Lep fg cap 200 Capillitium et nœuds calcaires x 200
lep fg cap 200 LP Capillitium et nœuds calcaires x 200 lumière polarisée
lep fg cap 1000 lp Capillitium et nœuds calcaires x 1000 lumière polarisée

Spores : 15 à 16 µm ; finement spinuleuses.

lep fg spores1 lep fg sporesé

Spores x 1000

Habitat, espèces associées : sur myrtilles, à proximité de la neige fondante ; près du lac des Gloriettes, Gèdre, Pyrénées, altitude 1800 mètres.

Observations : nous n’avons qu’une seule récolte de cette forme, facilement identifiable par ses grains de calcaire dans les nœuds. Elle a été décrite comme étant une forme granulosum de L. carestianum par Poulain & Meyer (Poulain & al., 2011), mais le genre Lepidoderma a fait l’objet d’une révision par Moreno & al. (Moreno & al., 2018). Les fiches descriptives de nos récoltes de Lepidoderma ont été rédigées en tenant compte de ces derniers travaux.

 

Retour aux Lepidoderma

 

 

 

Contenu : Bernard Woerly - Développement du site : Sylvain Ard