Physarales T. Macbr.
Physaraceae Chevall.

 

Physarum nivale Mar. Mey. & Poulain
BW2475 – 25.04.2017.

 

BW2475 P. nivale

 

Sporocarpes : sessiles, avec parfois quelques courts plasmodiocarpes, jusqu’à 2 mm.

 

 BW2575-P-nivl2

 

Péridium : membrane translucide, brillante, plus ou moins densément couverte d’écailles calcaires.

Capillitium : badhamioïde, orienté de la périphérie vers le centre où il forme une pseudocolumelle ; nœuds abondants, constitués de granules très petits, serrés.

 

BW2475-P-niv-cap2

BW2575-P-niv-capX400
Capillitium x 400

 

Spores : 12 à 14 µm, spinuleuses, avec un côté légèrement plus clair.

BW2475_SPORES1 BW2475_SPORES2

Spores x 1000

 

Habitat, récoltes associées : sur orties sèches, près de la neige fondante ; 1730 mètres ; station de ski de Luz Ardiden, 65 Grust.

Observations : cette espèce vient dans les milieux ouverts, souvent en compagnie de Physarum vernum auquel elle ressemble macroscopiquement. Elle s’en distingue par les spores présentant un côté plus clair, et par le capillitium (taille des nœuds et des granules) qui rappelle fortement celui des Badhamia. C’est d’ailleurs le basyonyme Badhamia panicea var. nivalis qui lui a été attribué par son inventeur Charles Meylan en 1925.

 

Retour aux Physarum

 

 

 

 

Contenu : Bernard Woerly - Développement du site : Sylvain Ard