Echinosteliales G. W. Martin
Echinosteliaceae de Bary


Echinostelium cribrarioides Alexop.
BW3457 – 31.10.2020.

Sporocarpes : stipités, 0, 5 à 0,6 mm de hauteur, aspect jaune paille.

Stipe : 0,4 mm de haut, élargi à la base ; pas de columelle.

Péridium : évanescent, non observé ; des lambeaux restent attachés au sommet du stipe.

3457b sporocyste1
x 100

Sporocyste : 0,2 mm de diamètre.

3457b sporocyste2

Capillitium : élatères attachés au sommet du stipe, ramifiés, sans extrémités libres, formant un filet qui entoure la masse des spores ; jaunes, donnent leur couleur à l’ensemble.

3457b capillitium

Spores : 7 à 8µm ; hyalines, sans ornementation visible au microscope optique, mais avec des parois présentant des épaississements irréguliers.

3457b-spores1 3457b-spores2

x1000

Habitat, espèces associées : sur rameaux secs de Clematis gratopsis mis en culture ; sont également venus dans cette culture Didymium difforme, Echinostelium minutum, Perichaena vermicularis et Physarum pusillum.

Observations :
- les myxomycètes sont apparus deux semaines après la mise en culture.
- l’espèce semble rare, le GBIF n’en mentionne que 55 occurrences au 11.11.2020. On pourrait penser que sa présence est sous-estimée à cause de sa petite taille. Pourtant E. minutum, de même taille, est recensé 2152 fois, soit environ 40 fois plus. Dans notre herbier nous avons 17 enregistrements d’E. minutum et il s’agit pour nous de la première observation depuis que nous prêtons attention aux myxomycètes (2004).

Contenu : Bernard Woerly - Développement du site : Sylvain Ard