Physarales T. Macbr.
Physaraceae Chevall.

Physarum alpestre Mitchel, S.W. Chapm. & M.L. Farr (1986)
BW2742 – 12.04.2018.

P alpestre

Plasmodiocarpes : allongés, 9 mm de long x 1 à 3 mm de large, épaisseur 0,5 mm.

Péridium : double ; interne membraneux, externe cartilagineux et cassant, recouvert de calcaire jaune.

Columelle : absente sur l’exemplaire décrit ; donnée comme blanche à jaunâtre et allongée longitudinalement, voir réduite à un simple épaississement de la base dans la description originale (MITCHEL & al, 1986)

Capillitium : de type badhamioide, avec de nombreux nœuds calcaires jaunes, grands et anguleux.

Cap P alpestre

Spores : 8 à 11 µm, foncées, courtement spinuleuses.

Spores P alpestre

                                                         Spores x 1000

Habitat, récoltes associées : près de la neige fondante, dans la hêtraie d’altitude, 1200 m, secteur du Schneppfenried, Sondernach (68) ; la plupart de nos observations de P. alpestre ont été faites sur des rameaux de hêtre tombés au sol avant l’arrivée de la neige ; très fréquemment en compagnie de Lepidoderma chailletii, parfois de Lamproderma ovoideum.

Observations : la description originale par Mitchel, Chapman & Farr a été faite sur une récolte de Charles Meylan dans le jura Suisse, canton de Vaud. Elle indique des spores de 11 à 13 µm grossièrement verruqueuses (Physarum alpestre Mitchel, S.W. Chapm. & M.L. Farr, Mycologia 78(1):68 -1986). Toutes nos récoltes (Vosges, Forêt Noire, Alpes françaises et italiennes, Pyrénées) ont des spores de 8 à 11 µm, plutôt spinuleuses. Il en est de même pour Marianne Meyer qui note ses récoltes cf. P. alpestre (Les myxomycètes, page 145).

 

Retour aux Physarum

 

 

Contenu : Bernard Woerly - Développement du site : Sylvain Ard