Physaraceae T. Macbr.
Didymiaceae Rostaf. ex Cooke

 

Lepidoderma carestianum var. pseudocarestianum G. Moreno, Ant. Sánchez, Mar. Mey., López-Vill. & A. Castillo
(= Lepidoderma carestianum (Rabenh.) Rostaf.)
BW1380 – 25.04.2020

lep cares1

Plasmodiocarpes : allongés sur leur support, pulvinés, jusqu’à 3 cm de long sur 1 mm de hauteur.

Lep cars2

Lep cares3

Péridium : double membrane, externe membraneuse, recouverte d’écailles calcaires, interne plus épaisse, cartilagineuse, brun foncé.

lep cares péridium

Péridium externe brun clair (à droite) et interne brun foncé opaque

Capillitium : filaments reliant la base au sommet, brun pâle à hyalins, avec des nodules brun foncé, ne contenant pas de nodule calcaire.

lep cares capi

Spores : moyennement foncées, 15 à 16 µm, finement spinleuses.

let cars spores1 lep cares spores2

Habitat, récoltes associées : sur herbe sèche près de la neige fondante, Pontechianale, Italie. Didymium pseudodecipiens se trouvait à proximité. Cette espèce a également été observée dans les Pyrénées.

Observations cette variété a longtemps été considérée comme étant le type. Les travaux de révision du genre Lepidoderma effectués par Moreno & al. ont précisé la place respective d’espèces nivicoles très proches ayant été différemment interprétées par leurs auteurs (Moreno & al., 2018). Outre la présente récolte, nous en décrivons quatre autres que nous rapportons à L. aggregatum, L. carestianum, L. chailletii et L. peyerimhoffii.

 

Retour aux Lepidoderma

 

 

Contenu : Bernard Woerly - Développement du site : Sylvain Ard